Clarissa Tossin, 'A Queda do Céu' (The Falling Sky), 2019 | Double-sided laminated archival inkjet prints and wood | Commissioned and produced by Samdani Art Foundation for DAS 2020 | Courtesy of the artist, Commonwealth and Council, Los Angeles and Samdani Art Foundation
Clarissa Tossin, 'Circumnavigation Towards Exhaustion: Mars', 2020 | Archival laminated inkjet print and Amazon delivery boxes 47” (H) x 61' (W) x 1.25” (D) / 1.20 m (H) x 1.55m (W) x 3cm (D) | Courtesy of the artist, Luisa Strina Gallery, Los Angeles and Commonwealth and Council, Los Angeles
Clarissa Tossin, 'The Only Lasting Thruth is Change', 2019 | Plaster, cement, foam, urethane, silicone, aluminum foil, 12' (diameter) | Courtesy the artist and Commonwealth and Council, Los Angeles - Photo by Ruben Diaz
Evénement

Exposition : Circumnavigation jusqu'à épuisement

La Kunsthalle Mulhouse accueille Circumnavigation jusqu’à épuisement, une exposition de l’artiste brésilienne Clarissa Tossin.
Été 2019, la forêt d'Amazonie brûle. Automne, hiver 2019-2020 plus de 180 000 km² des terres australiennes sont ravagés par le feu. Début 2020, l'Office National de Forêts français (ONF) publie que sur 9 343 forêts gérées par ses équipes, 45,1% d'entre elles ont été impactées par la sécheresse en 2019, en particulier, les forêts de l'est de la France. La planète Terre s'affole et ce sont là les conséquences d'un monde que l'homme a voulu industrialisé, globalisé, rentable et connecté.
Le progrès comme seule valeur a guidé les développements industriels des trois derniers siècles, aujourd'hui le monde flambe et nous devons penser et repenser nos objectifs et nos circulations.

Pour Clarissa Tossin, il n'est pas question de revenir en arrière, de ne pas accepter le XXIème siècle tel qu'il nous arrive. Nous sommes les produits d'une société de consommation, l'artiste prend acte et ses œuvres sont là pour nous confronter à l'absurdité et la perversité du monde que nous construisons et laissons derrière nous. À travers ses sculptures, photographies, installations elle s'intéresse à l'homme comme agent principal d'un système qu'il a fait advenir et dont il est responsable. Nous laisserons nos propres traces, celles d'une civilisation qui a utilisé de nombreux matériaux artificiels. Après nous, restera le plastique, les métaux transformés. Les archéologues du futur jugeront nos actes et nos méthodes.

Clarissa Tossin ne se pose pas en juge, ce qu'elle constate n'est pas une finalité mais une étape qui doit être dépassée et elle est de ce fait attentive aux solutions qui émergent. On trie, recycle, on privilégie les circuits courts mais ces innovations en sont encore à leurs balbutiements et leurs mises en œuvre sont souvent hésitantes ou mal maîtrisées. De la réalité de ces efforts à la fiction d'une échappatoire, elle imagine qu'un jour peut-être nous irons sur mars pour fuir la terre que nous aurons épuisée afin de démarrer une nouvelle histoire. Celle d'une civilisation extra-terrestre qui n'a d'autre choix que de continuer ailleurs.
Circumnavigation jusqu'à épuisement, est une exposition dans laquelle Clarissa Tossin aborde des problématiques qui comme les matières et les idées circulent d'un bout à l'autre du monde pour in fine nous toucher chacun, individuellement, jusque dans notre quotidien.

Informations complémentaires
  • Commodités/services annexes : Site climatisé, Toilettes

Horaires et dates d'ouvertures susceptibles d'être modifiés en fonction des circonstances. Prenez vos précautions.

Évènements en relation

Partager

Partagez vos plus belles expériences en Alsace avec #visitalsace

Calculer votre itinéraire
infos & réservations

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez que l’Agence régionale du Tourisme Grand Est (ART GE) utilise vos prénom – nom - adresse e-mail - téléphone dans le but d’instruire votre demande. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données à caractère personnel, consultez notre politique de confidentialité.

Votre message à bien été envoyé !

Suivant