A visiter

Le temple

Implanté sur la rive droite de la Bruche, Rothau fut la capitale de la seigneurie du Ban de la Roche. Le comte palatin Georges-Jean 1er de Veldenz acquiert le Ban en 1584, comprenant six communes au total et y introduit la réforme en 1589. La paroisse de Rothau puis celle de Waldersbach relevèrent dès lors de l’Église luthérienne. À partir de 1724 les directives administratives issues du rattachement de l’Alsace au royaume de France imposèrent aux communautés catholiques et protestantes de Rothau le partage de la même église. Ce régime du simultaneum a été d’usage en Alsace dans toutes les communes où les deux confessions coexistaient. Une église luthérienne fut cependant édifiée en 1863 d’après les plans d’un architecte colmarien, Louis Michel Boltz. Celui-ci fait face aux contraintes topographiques des lieux (une parcelle rocheuse peu profonde à flanc de coteau) en dessinant un édifice à plan centré comportant un imposant soubassement qui donne à cette façade de style néorenaissance un aspect monumental. Mais l’originalité de cet édifice, unique en son genre, réside surtout dans sa forme intérieure en hémicycle surmonté d’une tribune qui permet d’optimiser l’espace peu profond. C’est cette même contrainte qui a conduit l’architecte à concevoir un étonnant dispositif qui juxtapose verticalement l’autel, la chaire et l’orgue Stiehr-Mockers de 1867.

Informations complémentaires
  • Distance de la gare la plus proche (en km) : 1
  • Tarifs :
    • Adulte : 0€
  • Formule de visites proposées : Visite libre
  • Services pratiques : Ouvert aux individuels

Horaires et dates d'ouvertures susceptibles d'être modifiés en fonction des circonstances. Prenez vos précautions.

  • Ouverture et service de vente proposé : Ouvert au public
Nous contacter par e-mail

En cochant cette case, j’autorise Alsace Destination Tourisme à collecter mes données aux fins d’envoi de la newsletter Visit Alsace à laquelle je souhaite m’inscrire. J’ai pris connaissance que Alsace Destination Tourisme a mis en œuvre une politique de protection des données à caractère personnel accessible ici et que je pourrais à tout moment me désinscrire via le lien de désabonnement présent dans chaque newsletter.

Votre message à bien été envoyé !

Suivant