Polywere

« Mère– Il n’avait plus rien de commun avec nous.
Père– On a bien vu quelques médecins.
Mère– C’était normal pour un enfant de s’identifier aux animaux !
Père– L’imitation participe au développement psychique, affectif et j’en passe… C’est pas eux qui se tapaient des cris de bêtes du matin au soir !
Mère– Toutes les bestioles y passaient.
Père– Une vraie réserve !
Mère– Ça hennissait, ça grognait, ça piaffait, ça bramait !
Père– Tout était comme déverrouillé ! ça sortait des cages !
Mère– Puis il s’est mis à faire… à faire les marquages…
Père– Bon, quelques gouttes par ci par là, rien de bien méchant.
Mère– Je lui ai dit tu sais Emmanuel, tu es ici chez toi, ni papa ni moi, ne
remettront en question ton territoire ! »

 

Quand il s’enfonce dans l’épaisse forêt, Emmanuel rentre enfin chez lui. L’odeur moite de la sève, les arbres éraflant le ciel, le bourdonnement apaisant des insectes, ici tout lui est familier. Nu, poilu, fourchu, cornu, un frisson bestial parcourant son échine, il s’éveille pleinement à son animalité retrouvée…

Cette fable naturaliste de Catherine Monin a été sélectionnée par le comité de lecture des Actuelles en 2022. Cécile Arthus met en scène un texte à corps et à cri, oscillant entre l’instinct et les mots, le domestique et le sauvage, le poétique et le charnel, l’homme et la bête, la métamorphose et l’osmose.

Informations complémentaires
  • Tarifs :

    Abonnements : de 7 à 11€ la place
    Billets à l'unité :
    Plein tarif : 18 €
    Tarif réduit : 13 €
    Jeune - de 15 ans,
    demandeur d’emploi : 6 €

  • Type d'évènement, exposition : Théâtre, Culture
  • Lieu/Départ de la manifestation : TAPS Laiterie

Nous contacter par e-mail

Votre message à bien été envoyé !

Suivant